Portrait d'Alain Finkielkraut

Alain Finkielkraut : un Français libre

Le nouvel ouvrage de l’académicien, « La seule exactitude » (Stock), est une vaste et profonde méditation, appuyée par l’actualité récente, sur la France, son destin et celui de la civilisation occidentale. Portrait d’un philosophe entré en résistance contre son époque.      « C ‘est reparti comme en 50 », affirmait Alain Finkielkraut, la semaine dernière, dans une…

Lire la suite
La Bataille de Waterloo

Waterloo vu d’en face

Défaite française, Waterloo fut une victoire anglo-prussienne. Anéantissant les efforts de Talleyrand qui négociait habilement avec les Alliés au congrès de Vienne, Napoléon, rentré d’exil le 1er mars 1815, provoque une nouvelle coalition contre la France. Le 12 juin, il lance l’offensive en Belgique, voulant battre séparément les Anglais et les Prussiens avant qu’ils ne soient…

Lire la suite
Photo d'un mosquée et d'une église.

L’Eglise face à l’islam

Les propos iconoclastes d’Alain Besançon. Etudiant communiste, Alain Besançon avait démissionné du PCF, en 1956, après le choc du rapport Khrouchtchev. Devenu historien, aujourd’hui membre de l’Institut, il aura été un analyste lucide du système soviétique à l’époque où tant de ses pairs regardaient Moscou avec les yeux de Chimène. Ce qui distinguait ses travaux,…

Lire la suite
Victor-Emmanuel III, 1913 portrait.

Le dernier roi d’Italie

Une biographie de Victor-Emmanuel III L’Italie passe, à raison, pour la nation-soeur de la France. Pourtant, les connaissances des Français en matière d’histoire italienne se bornent à quelques vagues souvenirs scolaires sur la République de Venise ou la geste de Garibaldi. Pour l’époque contemporaine, Mussolini semble à lui seul occuper les mémoires, alors que ses…

Lire la suite

Guerre à mort en Vendée

Une étude sur les Colonnes infernales de 1794.      De 1793 à 1796, sur une aire de 800 000 habitants, les guerres de Vendée ont fait plus de 150 000 victimes. Dans certaines communes, le nombre de morts a représenté le tiers ou la moitié de la population. Plus aucun historien, aujourd’hui, même à gauche,…

Lire la suite
Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris

Même humanité, religion différente

Penser qu’une église puissse devenir une mosquée relève de la confusion des esprits. Mais cette proposition est-elle innocente ? Cela n’a été qu’une petite phrase, mais sa signification était énorme. Le 15 juin, Dalil Boubakeur, président du Conseil français du culte musulman et recteur de la Grande Mosquée de Paris, lançait l’idée, au micro d’Europe…

Lire la suite

Un royaume, deux religions

Mettant fin aux guerres de Religion et fixant le statut des protestants, l’édit de Nantes, signé le 13 avril 1598, est un grand acte politique d’Henri IV. Sa mise en oeuvre s’avérera difficile. Mais sa révocation sera une faute du règne de Louis XIV.      Le 13 avril 1598, dans la salle du conseil du château de…

Lire la suite
Une vue d'ensemble de Bad Ischl en 1864

Bad Ischl, impériale retraite

La station thermale autrichienne fut la résidence d’été de l’empereur François-Joseph et de son épouse, Elisabeth, dite Sissi. Son style et son élégance n’ont pas changé. Des montagnes, des lacs, des villages fleuris, des églises baroques, des auberges cossues et des maisons couvertes de fresques. Clichés ? Qu’y faire si les clichés reflètent la réalité…

Lire la suite
Gilbert du Motier Marquis de Lafayette

La Fayette, héros centriste

Une biographie du « héros des deux mondes », personnage contradictoire. La traversée de l’Océan par L’Hermione, au printemps, l’accueil enthousiaste du navire aux Etats-Unis puis son retour triomphal à Brest, le 10 août, ont rappelé aux Français l’odyssée du marquis de La Fayette. En 1780, ce dernier avait embarqué sur L’Hermione originelle, une frégate de 26…

Lire la suite
La chambre du trépas de Louis XIV Roy de France

Du nouveau sur Louis XIV

300e anniversaire de la mort du Roi-Soleil. « Dieu seul est grand, mes frères… », proclamait Massillon en prononçant l’oraison funèbre de Louis XIV. Evoquant le roi guerrier, l’oratorien y blâmait l’« art funeste d’apprendre aux hommes à s’exterminer les uns les autres ». Au lendemain de la disparition du monarque, la parole se libérait, observe…

Lire la suite