La nouvelle bataille d’Alger

En qualifiant la colonisation française en Algérie de « crime contre l’humanité » et de « barbarie », Emmanuel Macron a jugé de façon péremptoire cent trente années d’administration française d’où est né l’Etat algérien.   Qui aurait pu prévoir, plus d’un demi-siècle après la décolonisation, que ce pan de l’histoire de France s’inviterait dans la campagne présidentielle de…

Lire la suite

Les 21 jours qui firent tomber les Romanov

Il y a cent ans, en février-mars 1917, une révolution éclatait à Petrograd, la capitale de la Russie, provoquant la chute de Nicolas II et d’un empire multiséculaire. La fin des Romanov préparera le terrain à la seconde révolution russe, la révolution bolchevique d’octobre 1917, qui, elle, changera le monde. Récit.   Petrograd, 23 février…

Lire la suite

Requiem pour un empire défunt

Dès son accession au trône, en novembre 1916, Charles Ier d’Autriche manifesta le désir de conclure la paix avec l’Entente. Mais le jeune souverain n’avait pas de marge de manoeuvre et les pourparlers secrets engagés en 1917 échouèrent. Le 21 novembre 1916, à la mort de François-Joseph, son petit-neveu Charles lui succède sous la double…

Lire la suite

La colonisation et le non-sens historique d’Emmanuel Macron

FIGAROVOX/ENTRETIEN – Alors qu’Emmanuel Macron a qualifié la colonisation de crime contre l’humanité, Jean Sévillia explique pourquoi une telle déclaration est un non-sens historique. L’historien estime que l’on ne peut pas jeter ainsi «l’opprobre sur les Européens d’Algérie, les harkis, et leurs descendants».   Lors de son déplacement en Algérie, Emmanuel Macron a accordé un…

Lire la suite

A propos de l’identité

La parution simultanée, au mois de janvier, du livre de Laurent Dandrieu, Eglise et immigration, le grand malaise (Presses de la Renaissance) et de celui d’Erwan Le Morhedec (alias Koz sur les réseaux sociaux), Identitaire, le mauvais génie du christianisme (Cerf), a récemment déclenché, autour du concept d’ « identité », une vive controverse dans les milieux…

Lire la suite

Le deuxième procès du Petit-Clamart

En tentant de faire des conjurés de l’attentat contre De Gaulle les précurseurs des djihadistes, Jean-Noël Jeanneney a produit, entre amalgame et manichéisme, un livre exemplaire des dérives de l’historiquement correct.   Le mercredi 22 août 1962, le général De Gaulle qui a interrompu ses vacances à Colombey pour participer au conseil des ministres quitte…

Lire la suite

Sacrés rois de France

Publié par le médiéviste Patrick Demouy, un somptueux album reconstitue l’histoire, la symbolique et le cérémonial du sacre des rois et reines de France. Plongée dans notre plus lointain passé. Le 2 décembre 1804, Napoléon Bonaparte et Joséphine de Beauharnais étaient sacrés dans la cathédrale Notre-Dame de Paris. L’été précédent, un plébiscite avait ratifié la…

Lire la suite

En France, le terrorisme intellectuel ne désarme pas

Depuis trente ans, dans ses articles du Figaro Magazine comme dans ses ouvrages, Jean Sévillia s’applique à rappeler des évidences contestées par les élites intellectuelles, une grande partie du corps professoral et les procureurs médiatiques du politiquement correct : oui, le passé de la France fut riche et glorieux, et mérite d’être enseigné sans honte…

Lire la suite

Les vrais contours de la ligne Buisson

Accueilli par un fort buzz médiatique, réimprimé deux jours après sa mise en librairie, le livre de Patrick Buisson, La Cause du peuple, sorti le 29 septembre, est d’ores et déjà un succès. Un résultat garanti par le sujet, « L’histoire interdite de la présidence Sarkozy », sous-titre de l’ouvrage, et par la personnalité de…

Lire la suite